La Brasserie de l’Orne décolle !

Une microbrasserie locale, écologique, participative et à finalité sociale à Mont-Saint-Guibert. Un projet ambitieux dans le respect de ses objectifs et de ses valeurs reprises dans sa charte. Non seulement nous produirons et vendrons localement et en circuits courts mais nous voulons aussi soutenir les producteurs locaux et bio en leur achetant la matière première et en favorisant leur développement. C’est ainsi que notre première bière, l’Ornoise, sera produite à partir de malt d’orge cultivé par des agriculteurs partenaires en Wallonie et de houblon belge. Et avec la réputée eau guibertine. Dès le début, nous avons décidé de réaliser les choses dans le respect de nos valeurs et c’est pourquoi, à l’inverse de la plupart des brasseries qui se lancent, nous brassons dans nos propres installations depuis le premier brassin réalisé en février 2019.

Notre projet, fondé par 19 coopérateurs motivés et actifs, à passé un cap important en février 2019 : celui de sa première production. Le local a été aménagé dans la bonne humeur durant les week-end d’automne par nos joyeux fondateurs : construction d’un plancher et d’une chambre chaude avec des isolants de récupération, mise aux normes de l’électricité, installation de l’eau et du gaz, gros nettoyage. Le matériel (cuves, embouteillage, pompes…) en place, le malt livré, nous sommes allés chercher le houblon à Poperinge directement chez son producteur, Joris Cambie, en attendant le développement d’une filière encore plus locale.
La dégustation du premier brassin d’Ornoise, le 31 mars fut un franc succès.

Tous les investissements ont été réalisés sur nos fonds propres et nous permettent de réaliser un brassin par mois. Mais cela est juste suffisant pour la phase de démarrage et de lancement de notre bière. C’est pourquoi nous venons de lancer une campagne publique de souscription de parts de coopérateurs.

Nous avons l’objectif de recueillir plus de 200.000€ afin d’augmenter notre capacité de production par l’achat de quatre de cuves de fermentation et par l’agrandissement de nos capacités de brassage et d’embouteillage.

Nos pouvoirs publics investissent également dans notre projet, via le plan Brasero. Pour 1 € que vous investissez, la Région investira également 1€.

Mais au-delà de ces considérations matérielles, vous pourrez participer, si vous le voulez, aux activités de la brasserie et vous aurez la satisfaction d’aider ce projet porteur de sens.

La Brasserie de l’Orne est en effet plus qu’une brasserie. C’est une brasserie en transition. Une coopérative à finalité sociale (agréée au Centre National de la Coopération), soutenue par Credal, qui, au-delà de la production d’une (excellente) bière, veut s’investir dans la Transition. C’est ainsi que nous faisons partie des prestataires acceptant le Talent, la monnaie locale, et que nous comptons contribuer au mouvement actuellement en cours de redynamisation de la vie locale, des circuits courts et de la mise en valeur du patrimoine de la commune.

Nous avons également opté pour l’usage de logiciels libres pour la gestion de l’entreprise et du processus de brassage, en nous alliant avec la coopérative bruxelloise Coop IT Easy, spécialiste dans la mise en place de solutions informatiques pour les coopératives et qui a déjà travaillé pour des projets tels que Médor, Beescoop et Réseautransition.be.

Et nous ne nous arrêterons pas là car nous avons plein de projets : soutien au développement local de la culture de houblon, réutilisation des drêches pour la culture de champignon, organisations d’évènements sur le site de la brasserie autour des produits locaux de qualité, développement de nouvelles bières…

Nous sommes déjà 190 coopérateurs, en ferez-vous partie ? Rendez-vous sur notre site pour soutenir notre projet.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter (contact@brasseriedelorne.be) et à partager l’information à vos proches susceptibles d’être intéressés également.

L’équipe de la Brasserie de l’Orne.

Quelques photos du projet et de l’aménagement de la brasserie.